jeudi, 02 décembre 2010

Les Cathédrales du Vide - Henri Loevenbruck - 2009

bibliotheca les cathedrales du vide.jpgQue cache cette mystérieuse cathédrale perdue au milieu de la jungle amazonienne ? Qu’en est-il de ce manuscrit oublié du célèbre alchimiste Nicolas Flamel ? Et que signifient tous ces meurtres et disparitions ?
Une organisation internationale protectrice de l’environnement s’empare de nombreuses régions du globe sous prétexte d’y créer des zones protégées. Cependant cette action tout à fait louable semble cacher quelque chose : la recherche d’un secret millénaire qui pourrait menacer l’ordre géopolitique de la planète. Et cette organisation semble prête à tout pour cacher ses activités réelles.
Ari Mackenzie, un ancien agent des Renseignements Généraux au repos depuis L’affaire du Rasoir d’Okhram, se voit peu à peu impliqué dans tout cela. Y aurait-il un lien avec son enquête sur les pages manquantes du Carnet de Villard de Honnecourt ? Mackenzie, à ses dépens, va découvrir que l’affaire n’est guère terminée et une nouvelle enquête pleine de dangers s’annonce…

Les Cathédrales du Vide de l’écrivain français de thrillers policiers et ésotériques Henri Loevenbruck fait en quelque sorte suite à Le Rasoir d’Okhram (2008), sans pour autant que ces deux romans ne puissent être lus indépendamment. L’auteur fait beaucoup de rappels entre les deux histoires, et le lecteur n’ayant pas lu le premier n’aura guère l’impression d’avoir raté quoique ce soit.
Ce roman en soi est un thriller à l’américaine de forme assez classique augmentant son intrigue policière d’une part ésotérique importante autour d’un personnage principal Ari Mackenzie très intéressant et bien attachant. Le tout est bien ficelé et le mystère prend dès les premières pages autour de cette mystérieuse cathédrale perdue dans la jungle. Mais le lecteur n’est pas encore au bout de ses surprises, car les développements de l’intrigue sont de taille et les bonnes idées ne manquent pas. N’appréciant guère ces questions ésotériques à la mode depuis quelques années, j’ai pourtant été conquis par ce roman, bien plus complexe qu’il n’y paraît.

Bref, Les Cathédrales du Vide d’Henri Loevenbruck est un excellent thriller, passionnant et divertissant à souhait.

A découvrir !

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr - FNAC.comABEBOOKS.fr - PRICEMINISTER.com

 

Vidéo promotionnelle concernant Le Tempestaire par les Editions J'ai Lu :



Présente édition : Editions J’ai Lu, 6 octobre 2010, 475 pages

samedi, 09 octobre 2010

Dictionnaire des mythes et des symboles. De A à Z, une synthèse des cultures, traditions et mythologies - Jean Ferré - 2010

bibliotheca dictionnaire des mythes et des symboles.jpgLes mythes et symboles, de A  à Z, une synthèse de différentes cultures et traditions, ce Dictionnaire des mythes des symboles représente une immersion unique dans ce monde de légendes dont on ne peut que difficilement en faire le tour tant le sujet est vaste. Et pourtant ce dictionnaire, sur près de 1000 pages réussit à nous en faire un beau résumé à l’aide de multiples définitions et notices. Les notes renvoient de plus l’une vers l’autre, donnant ainsi un aspect bien complet du tout. L’ouvrage est principalement divisé en deux parties : la première explore l'univers riche et passionnant des symboles sous toutes leurs formes, en les resituant dans leurs contextes culturels et religieux ; la deuxième couvre les mythes et les légendes du monde dont les mésopotamiennes, gréco-romaines, égyptiennes, celtiques et nordiques, ainsi que les légendes bibliques. Alors que les spécialistes trouveront à redire de ce survol, l’amateur peu expérimenté verra dans cette synthèse une source essentielle d’informations.

L’auteur Jean Ferré est spécialiste des traditions et de la franc-maçonnerie, ainsi que l’auteur de plusieurs ouvrages dur le symbolisme.

Le Dictionnaire des mythes et symboles
, paru aux éditions J’ai Lu en 2010, était déjà édité en 2003 sous le titre Dictionnaire des symboles, des mythes et mythologies.


Clair, complet et synthétique le Dictionnaire des mythes et symboles plaira à tous les amateurs de mythes et légendes.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr  -  FNAC.com  -  ABEBOOKS.fr  PRICEMINISTER.com


Présente édition : Editions J’ai Lu, 29 septembre 2010, 990 pages

mardi, 23 octobre 2007

Labyrinthe (Labyrinth) - Kate Mosse - 2005

bibliotheca labyrintheJuillet 2005, sud-est de la France, à Foix près de Carcassonne. Lors de fouilles archéologiques le docteur Alice Tanner, bénévole britannique sur le chantier, découvre par le plus pur des hasards une grotte dont les murs sont gravés de lettres et symboles très anciens et où gisent les ossements de deux corps. A côté de ces cadavres Alice découvre une étrange bague portant le dessin d'un labyrinthe circulaire imparfait. Comme pour toute découverte de corps humains, même morts depuis des siècles, les autorités locales sont prévenues. Celles-ci cependant semblent s'intéresser de très près à cette découverte qui n'aurait dû intéresser que des historiens et archéologues. De plus la bague trouvée par Alice disparaît mystérieusement. Cette affaire intrigue fortement Alice qui se sent entièrement impliquée. Elle commence à faire des rêves étranges la ramenant plusieurs siècles plus tôt dans les mêmes endroits.
Juillet 1209 : Dans la cité de Carcassonne, Alaïs, dix-sept ans, reçoit de son père un manuscrit qui, prétend-il, recèle le secret du Graal. Bien qu'elle n'en comprenne ni les symboles ni les mots, elle sait que son destin est d'en assurer la protection. Elle doit, au prix d'une foi inébranlable et de grands sacrifices, préserver le secret du labyrinthe, secret issu des sables de l'ancienne Egypte voilà plusieurs milliers d'années. Mais en ce XIIIe siècle les temps sont rudes pour la région qui va connaître bientôt la Croisade des Albigeois dont le but est de chasser tous les Cathares de la région et par l'occasion les autres seigneurs également.
Très vite les destins de ces deux femmes que 800 ans séparent vont se rapprocher au sein d'une même quête.

Thriller ésotérique, roman historique racontant deux histoires parallèles se déroulant à deux époques différentes, Labyrinthe de l'écrivaine britannique Kate Mosse a tout pour attirer le plus grand nombre de lecteurs. Kate Mosse nous fait revivre le tragique destin des Cathares, les cités de Carcassonne et de Chartres, entre moyen-âge et époque contemporaine, et cela dans un récit mêlant à la fois Histoire et légende du Graal. Le style d'écriture est entraînant, les personnages pourtant superficiels sont attachants, ... bref tout y est pour faire de Labyrinthe un très bon divertissement littéraire et un gros succès commercial.
Hélas, comme c'est souvent le cas parmi les best-sellers programmés, le roman manque de recherche qui fait que ce roman historique paraît bien trop léger à beaucoup d'égards. Le suspense n'est pas toujours bien géré et le récit comporte bien trop de temps morts et de longueurs, l'esprit de synthèse semblant faire totalement défaut à Kate Mosse. De plus Kate Mosse nous livre son énième version de ce que c'est que le Graal, sujet qui ces dernières années a déjà été traité à tord et à travers par de multiples autres auteurs. Citons également les descriptions des villes de Carcassonne et de Chartres qui font plus penser à un texte repris dans un guide touristique que dans un roman historique réel, le comble étant que Kate Mosse adjoint dans l'édition anglaise un bref guide d'une vingtaine de pages afin de mieux pouvoir visiter la ville de Carcassonne.

En bref, Labyrinthe malgré son plutôt gros succès commercial reste un divertissement d'assez bas niveau et ne présentant quasi aucun intérêt.

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !

mardi, 02 octobre 2007

Le Signe de l’Archange - Frédéric Bovis - 2007

bibliotheca le signe de l'archange

"Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut pas trouvée dans le ciel. Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui."

Apocalypse de St Jean (XII, 7-9)


Une profanation mystérieuse au Mont Gargano, un lieu consacré à Saint Michel en Italie, une mort étrange à Jérusalem …, le commissaire Louis Dorval est demandé à enquêter surtout que l’auteur de ces actes laisse à chaque fois un message derrière lui clairement adressé au commissaire comme si celui-ci avait été choisi pour le suivre sur un jeu de piste mortel. Pendant ce temps au Mont-Saint-Michel en pleine préparation de grandioses festivités est le théâtre d’autres meurtres violents qui à priori ne semblent pas avoir de lien avec l’enquête de Louis Dorval. Petit à petit se révéleront des indices les plus mystérieux au policier français indiquant que l’auteur de ces crimes ne serait personne d’autre que le diable en personne et que tout cela faisait parti d’un plan bien plus immense et obscur et encore si difficile à appréhender. Mais tout cela est-il possible ? Tout se déroule comme si le combat biblique entre Saint Michel et Satan ne s’était pas achevé tel que le disent les Saintes Ecritures. Et dans ce cas, qu’est-il advenu de Saint Michel.

Avec Le Signe de l’Archange l’écrivain français Frédéric Bovis et les éditions Tolège nous sortent un nouveau étonnant thriller ésotérique qui fait suite à La Trace, le dernier secret de Jean-Paul II, publié un an plus tôt. Frédéric Bovis fait cette fois-ci cavalier seul, laissant ses deux co-auteurs du précédent, pour nous fournir à nouveau un roman exceptionnel et même plus passionnant que le premier. Si de nombreuses références sont faites dans ce roman-ci à La Trace, le dernier secret de Jean-Paul II (2006), celui-ci peut cependant se lire de façon tout à fait indépendante, le seul lien entre les deux étant le personnage de Louis Dorval qui avait un rôle plus mineur précédemment. D’ailleurs l’histoire ne constitue non plus en rien une suite réelle.
Ici, Frédéric Bovis s’attache au combat biblique du bien contre le mal illustré dans l’Apocalypse de St Jean par le combat entre Saint Michel, le protecteur des cieux, et la Bête, le diable en forme de dragon. Le commissaire Louis Dorval part enquêter sur ce qui pourrait être la dernière bataille de cette guerre manichéenne. Et comme dans son roman précédent, Frédéric Bovis mêle une passionnante intrigue se déroulant de nos jours à de nombreux événements de l’histoire chrétienne et de celle du Mont-Saint-Michel réinterprêtés afin de servir l’intrigue de base. Ces allers et retours à travers les âges maintiennent parfaitement le suspense jusqu’à la fin où le passé et le présent se rejoignent. L’intrigue en devient plus complexe mais est habilement menée afin que peu à peu tous les éléments s’assemblent pour mener vers une fin aussi surprenante qu’étonnante. Le style d’écriture est parfait pour ce genre de thriller, la langue est riche et tout est assez bien développé. Le dénouement final peut à première vue paraître un peu court mais, après réflexion, correspond parfaitement aux besoins du roman et du sens réel de l’intrigue. Il est toutefois à regretter le caractère trop chrétien de l’histoire et de son développement, ainsi qu’une certaine légèreté dans la description des événements décrits rendant certains passages pas toujours très crédibles.


Le Signe de l’Archange est un excellent thriller qui ravira tous les amateurs de romans un peu plus portés sur l’ésotérisme. Mais aussi pour tous les autres.

A découvrir.

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !

Extrait :

Sur près d'un mètre de large, une scène de lutte était représentée avec sauvagerie, le combat séculaire de l'Archange et du dragon était peint avec un réalisme et une violence inouïe! La fresque était composée dans ses moindres détails et dans un festoiement de couleurs, la minutie du trait était tel qu'on pouvait sentir la puissance des coups portés... Toute la haine de la bête exsudait de son visage noir. mais contrairement à toutes les reproductions que connaissait Dorval de cette lutte manichéenne, c'était cette fois saint Michel qui était terrassé, anéanti... Le visage angélique du chef des armées de Dieu, écrasé sous une patte griffue et acérée, exhalait une terrible souffrance, quelque chose de presque palpable. Le policier frissonna et recula comme si le dessin risquait de jaillir de la pierre. Impossible!

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !

Voir également:
- La Trace, le dernier secret de Jean-Paul II – Frédéric Bovis, Jean-François Lopez et Léopold Jorge (2006), présentation