jeudi, 14 juin 2012

Corto Maltese - Hugo Pratt - 1995

Hugo Pratt, Corto Maltese, litterature italienne, roman d aventures, adaptation bandes dessinees"Corto, tu savais que, dans ta main, il manque la ligne de chance ?..." Ce jour-là était un samedi. Corto prit le rasoir lisse en argent, le frotta pour faire disparaître l'oxydation noire du temps et, après l'avoir ouvert, en essaya le fil : il était parfait. Il l'empoigna de la main droite. La lame scintilla. Il ouvrit la main gauche et, sans la moindre hésitation, y dessina un long sillon profond... Il fallut beaucoup de temps avant que la blessure ne se referme. Mais désormais, Corto Maltese avait une belle ligne de chance...

Le personnage de Corto Maltese, cet aventurier, costume de marin, cheveux bruns, anneau à l’oreille gauche, la silhouette élancée et élégante, et qui, une lueur d’amusement et d’ironie bienveillante dans le regard, l’air de se tenir à distance avec l’art d’observer choses et gens avec détachement, parcourt les mers du Sud, lui le fils d’une gitane andalouse et d’un marin maltais pour sans cesse affronter de nouveaux dangers. Mais cette fois il est embarqué aux côtés du cruel pirate Raspoutine dans un conflit, embryonnaire dans ces mers chaudes, mais qui deviendra mondial. La Grande guerre est proche et les marines allemandes et britanniques n’hésitent pas à s’allier à des pirates tel le mystérieux Moine, au service duquel est Corto Maltese.
Mais, face aux dangers qui le guettent sa chance légendaire risque bien de lui faire fourbond...

Corto Maltese est devenu depuis bien longtemps une légende sous la plume et le pinceau de son auteur italien Hugo Pratt. De nombreux albums sont parus, et ont tous connu un immense succès. En 1995 l’auteur décide d’adapter en roman l’une de ses bandes dessinées, La Ballade de la mer salée, pour donner le résultat que voici : un roman d’aventures aux rebondissements mutliples dans le dépaysement des mers australes. Le lecteur fera également connaissance d’épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, cela au gré des découvertes dans cette mer mystérieuse.
Mais hélas, si Hugo Pratt excelle en bande dessinée, il n’en est rien de l’écriture, et il ne laisse ici qu’un texte superficiel qui fait s’enchaîner sans fin les rebondissements d’un héros qui perds son charme en passant des images aux mots. Les grands fans de Corto Maltese y trouveront un certain plaisir, mais sans les magnifiques dessins de Pratt, décidément... Corto Maltese n’est pas le même.

Pour commander ce livre :

AMAZON.fr - FNAC.comABEBOOKS.fr - PRICEMINISTER.com


Présente édition : Folio Gallimard, 3 octobre 2002, 300 pages

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.