vendredi, 16 mars 2007

L'assassin habite au 21 - Stanislas-André Steeman - 1939

bibliotheca l assassin habite au 21

Londres est terrorisé par un mystérieux assassin. Sept victimes en deux mois et demi. Toujours la même méthode, la victime marchant seule dans le brouillard londonien se fait fracasser le crâne à l'aide d'un sac de sable. L'assassin ensuite signe son méfait en abandonnant un bristol sur les lieux comportant toujours le même nom: Mr. Smith. La police n'arrive pas à trouver de motif liant les différentes victimes entre elles, et n'a aucun indice sur l'identité réelle du meurtrier, sauf peut-être ce nom de Smith extrêmement courant en Grande-Bretagne. La police piétine sans voir d'issue, alors que la population panique de plus en plus. Mais un beau jour un certain Toby Marsh est témoin d'un meurtre de Mr. Smith et décide de filer le meurtrier. Toby Marsh suit discrètement le meurtrier jusqu'au Russel Square où il voit celui-ci sortir ses clefs et entrer au numéro 21, une pension de famille hébergeant une dizaine de personnages. C'est donc là qu'habiterait l'assassin, au 21. L'affaire semble bouclée, il ne reste plus qu'à la police de démasquer le coupable parmi les différents locataires de cette pension.

L'assassin habite au 21 est l'un des plus grands classiques du genre du polar. Il s'agît du parfait roman à énigmes au style très british, même s'il a été écrit par un écrivain belge, Stanislas-André Steeman qui est un grand spécialiste du genre.
Le roman est admirable à plus d'un titre. Le lecteur apprend vite fait où habite l'assassin, il croit l'enquête finie, mais alors les choses se compliquent rapidement. Pas si évident que cela de trouver l'assassin parmi ce nombre limité de suspects. Steeman fournit peu à peu les indices nécessaires afin que finalement le lecteur ait toutes les cartes en jeu pour trouver lui-même l'identité de l'assassin. A un moment donné, vers la fin, Steeman s'adresse via un interlude directement au lecteur pour lui annoncer que maintenant il sait tout ce qu'il doit savoir pour trouver lui-même le fin mot de l'histoire. A partir de là suivent deux chapitres qui ne servent qu'à aider le lecteur en vue de la résolution finale, jusqu'aux toutes dernières pages dans lesquelles tout est révélé. Et ce n'est pas évident de trouver la solution de l'énigme. En effet, quasi dès le départ certains suspects ont l'air plus suspect que d'autres, mais comment le coupable a-t-il réussi son coup? Le lecteur devra jouer sur les mots, revoir et réinterpréter plusieurs scènes, et la vérité est bien plus difficile à appréhender qu'il n'y paraît au début.
Le roman superbement ficelé est écrit avec beaucoup de suspense, mais aussi avec une bonne dose d'humour. Pas de temps mort, tout avance à un rythme bien soutenu. Certains lecteurs reprocheront à ce roman son côté trop classique, mais c'est comme cela: L'assassin habite au 21 est l'une des oeuvres qui ont marqué le genre du polar à jamais, et dont on retrouve des traces à travers toute la littérature du genre.

Pour anecdote, ce roman a été écrit par Stanislas-André Steeman à son domicile au Square su Val de la Cambre à Ixelles, au numéro 21!

L'assassin habite au 21 sera adapté au cinéma en 1942 par Henri-Georges Clouzot. Le film deviendra également un grand classique.

Un véritable chef-d’œuvre, l'un des tout grands classiques du genre.

A (re-)découvrir absolument!

Pour commander ce livre via Amazon.fr : CLIQUEZ ICI !

Voir également:
- La maison des veilles - Stanislas-André Steeman (1936), présentation

Commentaires

moi je trouve sa super comme policier!!
a+

Écrit par : mathilde | jeudi, 08 novembre 2007

Un des seules livre policier qui je l'avoue a fait durer en moi le doute jusqu'au chapitre du bridge ... Tres bieb élaborer histoire palpitante et meme une petite histoire d'amour (rigole)entre le russe et la proprietaire bref BRAVO !! Je recommande ce livre au personne qui aiment dejouer les enquete policière entortiller de fausse piste et ceux qui aiment ce creuser la cervelle !

Écrit par : sarah | dimanche, 02 novembre 2008

oui j'avoue que ce livre est...comment dire ? il vous donne en quelques sortes l'envie de le lire de découvrir qui est l'assassin habitant au 21 (Sourire)

Écrit par : n ei | lundi, 11 janvier 2010

Bonjour, j'ai lu le roman, il y a plusieurs années et j'ai vu le film aussi avec la fine fleur des acteurs (les excentriques du cinéma français de l'époque (Roquevert, Larquey et Tissier). A voir, à lire et à revoir et à relire. Bonne journée.

Écrit par : dasola | jeudi, 20 mai 2010

Je trouve que ce roman est bien!Pour ceux qui ne l'ont pas encore lus lisez le car vous allez l'adoré!!!!!!!!!!

Écrit par : Sisi" | mercredi, 09 février 2011

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.