lundi, 14 novembre 2005

Novecento, pianiste (Novecento) - Alessandro Baricco - 1994

Novecento est né et abandonné sur un paquebot transatlantique en l'an 1900, d'où son nom. Il sera vite adopté et élevé par les membres de l'équipage et passera ainsi toute sa vie sur le bateau. Très jeune on lui découvre un immense talent musical, et Novecento va se mettre à jouer au piano. Il passe sa vie les mains posées sur les quatre-vingt-huit touches noires et blanches d'un piano, à composer une musique étrange et magnifique, qui n'appartient qu'à lui: la musique de l'Océan dont l'écho se répand dans tous les ports.

"Il l’était vraiment, le plus grand. Nous, on jouait de la musique, lui c’était autre chose. Lui, il jouait ? quelque chose qui n’existait pas avant que lui ne se mette à jouer, okay ? Quelque chose qui n’existait nulle part. Et quand il quittait son piano, ça n’existait plus ? Ça n’était plus là, définitivement."

Ce bref roman m'avait tellement impressioné que je l'ai vite relu une seconde fois. Certaines scènes sont tout simplement inoubliables, tel par exemple le duel des pianistes. Si Novecento fait une musique au rythme de l'océan, Alessandre Barrico nous fournit de la même façon une prose au rythme des vagues. Mais que dis-je, il ne s'agit pas tout à fait d'un roman, mais d'un monologue, tenu par un trompetiste qui sera engagé sur le paquebot et se liera d'amitié avec l'étrange Novecento. Alessandro Baricco, écrit dans une langue poétique, riche, audacieuse et pleine de sensibilité. Une musique impalpable car tout s'y mêle à la perfection. Virtuosité, poésie, humour, nostalgie, beauté, intelligence. La vie de Novecento défile comme une partition sans fausse note, au rythme des vagues.

Signalons que ce récit a été porté au grand écran dans une production internationale (mais surtout italienne) par Guiseppe Tornatore, avec dans le rôle principal l'anglais Tim Roth, et tout cela sous la direction d'un Ennio Morricone, très inspiré pour l'occasion.


Voir également:
- Alessandro Baricco - bibliographie et note biographique
- Novecento, pianiste (Novecento) - Alessandro Barrico (1994), extrait
- Soie (Seta) - Alessandro Barrico (1996), présentation
-
Sans sang (Senza Sangue) - Alessandro Baricco (2002), présentation

22:33 Écrit par Marc dans Baricco, Alessandro | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : alessandro baricco, contes, litterature italienne | |  Facebook | |  Imprimer | | | Pin it!

Commentaires

Bravo ! Ton site mis à l'honneur en page de garde de Skynet ! Ou la récompense d'un véritable travail de critique et de bibliophilie... Cela me fait plaisir tiens !

Écrit par : PivoineBlanche | lundi, 14 novembre 2005

Je n'ai pas eu l'ocasion de lire ce livre mais j'ai vu le film -La legende du pianiste sur l'océan- en janvier 2000. Film étrange et poétique dont la musique est rythmée par le roulis du bateau.
Musique signée Ennio Morricone sublime !

Écrit par : pivrose | mardi, 15 novembre 2005

J'ai lu

Écrit par : manureva | mercredi, 15 juin 2011

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.